Aëlys. Moi sur un autre monde.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aëlys. Moi sur un autre monde.

Message  Aëlys le Mer 2 Juil - 19:32

Historique :



Je vais donc vous conter mon histoire, puisque je suis ici pour cela.
La voici donc :

Depuis ma plus tendre enfance, j’ai été élevée parmi le plus froid quartier de Ravnica : le quartier Azorius.
Fille de deux grands ministres Azorius vedalken, j'ai passée toute ma jeunesse cloîtrée dans la maison de mes parents. Je dis cloîtrée mais je n'étais pas vraiment enfermée, je pouvais sortir, mais simplement, je ne quittais pratiquement jamais les lieux. Voila pourquoi j'utilise ce terme. On pourrait presque dire que cela était volontaire …

Mon père et ma mère travaillaient constamment au tribunal Azorius. Ils y passaient la plupart de leur temps, me laissant généralement seule dans la demeure familiale.
S'apercevant qu'ils n'avaient que très peu de temps à me consacrer, ils décidèrent de me mettre sous la tutelle de quelqu'un qui pourrait assurer ma "garde", bien que je puisse facilement me débrouiller toute seule …
Ils engagèrent donc un professeur, se disant que, par la même, ce dernier pourrait m'enseigner les bases : lire, écrire …
Je me montrait particulièrement doué, selon cet enseignant, allant jusqu'à me considérer comme une surdoué.
Au vu du statut de mes parents, ainsi que du sien (je parle de leur appartenance à la guilde des lois), il se mit à m'apprendre les lois Ravnicannes. Je ne sus jamais si mes parents avaient insistés pour qu'il le fasse ou pas, tout ce que je sais, c'est que je me mis alors à étudier les différentes règles de la cité-monde.

Grâce à cet enseignement, je pus, dès l'age de dix ans, rentrer dans l'école formant les sénateurs et chanceliers les plus réputés.
Je suivis donc des cours d'enseignement supérieur qui se situaient bien au delà du niveau auquel j'aurais du être à mon âge.
Vu mon avance, les professeurs se permirent de me révéler, en plus des traditionnels instruction de la loi, ainsi que de la méthode de pensée Azorius et de diplomatie nécessaire pour devenir Sénateurs, tous les sortilèges de protection, de condamnation et, la manière d'invoquer de puissantes créatures Azorius pour la protection de ma personne.
Je connus donc, dès l'âge de quinze ans, la plupart des sortilèges que le plupart des puissants mages Azorius mettaient plusieurs années à maîtriser à la perfection.
Au vu de cette avance, ne sachant que faire, car, je ne voulais pas rentrer au Sénat immédiatement, je demanda un enseignement d'espionnage.
On m'apprit donc plusieurs techniques de dissimulation, sans toutefois concurrencer celles des "professionnels" que l'on pouvait trouver à la façade extérieure, mais, ces connaissances me permirent, plus tard, de devenir espionne interne Azorius lorsque je n'étais pas au Sénat, ce qui arrivait souvent puisque, je ne supporte pas la méthode de gouverner du Grand Arbitre actuel : Augustin IV.
Je pus ainsi me mettre à traquer les hautes instances, débusquant ainsi les corrompus de ma guilde.

Seulement, plus le temps passait, et plus je me trouvais faible et impuissante. Je trouvais l'espionnage de plus en plus intéressant. Je partis donc en quête de puissance, dans l'espoir d'avancer dans la voie du renseignement.

Pour cela, je demandais alors de l'aide, si l'on peut appeler cela comme ça, à des "professionnels". Je partis donc en demander à la façade extérieure, le seul endroit ou l'on trouve, d'après les rumeurs, les meilleurs espions et assassins de tout Ravnica.
Mais, au lieu de l'enseignement que j'attendais, je fus capturée par les Dimir.
Les Dimir avaient besoin de moi, ils avaient besoin de quelqu'un au Sénat pour manipuler les Azorius.
Ils me firent donc passer un interrogatoire durant lequel ils voulaient tous savoir sur moi et ma guilde.
J'ai essayer de résister, mais sans succès, allant même jusqu'à bafouer leur maître : Szadek, le Seigneur des Secrets.
Devant ma farouche réticence, ils utilisèrent alors un produit étrange, un sérum de vérité sûrement …
Je vis à ce moment un changeforme en entrer dans la salle et je compris : ils allaient se servir de moi, mais pas dans le sens que je croyais : ils allaient placer une copie de moi-même au Sénat pour pouvoir avoir les pleins pouvoir dessus …
Lorsque je vis cela, j'essayai alors de me repentir. Je leur avouai tout, tout, sans exception.
Mais, le Seigneur des Secrets ne prit pas pitié de moi, et, alors que je m'apprêtais à mourir, il jugea meilleur de me garder en vie dans un de leurs cachots, après avoir au préalable annihiler ma volonté.

J'y passa quelques semaines. Tous le monde ne s'en rends peut-être pas compte mais, passer une semaine dans un cachot Dimir représente une véritable torture, tant sur le plan physique que mental.

Et, au moment où je n'attendais plus aucun miracle, une jeune Devkarin, du nom de Hellebron vint miraculeusement me sauver, à mon plus grand étonnement.
Nous réussîmes à nous en sortir, difficilement, je l'admets mais nous l'avons faits, nous sommes sorties des cachots Dimir.

Maintenant, je n'ai plus qu'une idée : acquérir toujours plus de puissance et annihiler la personne qui m'as le plus fait souffrir, Szadek !


Psychologie :



J’étais, il y a encore peu, cela est vrai, très strict et je partageais la méthode de pensée des Azorius, une grande rigueur, et surtout, la théorie de l’immobilisme, ce qui consiste à dire que rien ne doit changer et que Ravnica devra rester ainsi éternellement. Je la partageais, et m’efforçais de la faire respecter ! J’étais prêt à enfermer quelqu’un à vie s’il osait ne serait-ce que s’opposer à cette idée, et essayer de créer un changement dans Ravnica, ce que je n’aurais pu accepter !

Mais, au fur et à mesure, mon comportement et mes idées changèrent, et je considérais rapidement la théorie de l’immobilisme comme idiot, et je commençais à renier cette idée, et à considérer le pacte comme obsolète …
C’est ce qui m’emmena à l’idée d’obtenir les pouvoirs de la guilde Dimir, pour pouvoir changer les choses.
Et c’est ce qui m’emmena au cachot.

Au début, je ne supportais pas non plus le chaos, ce qui, maintenant, ne m’insupporte plus, je le supporte, mais je préfère tout de même lorsque le calme et l’ordre règne. Cependant, comme je l’ai dit plus haut, ce n’est qu’une préférence, et je peut très bien le subir sans grand mal maintenant.

Un trait de ma personnalité n’a pas changé par contre, l’ambition et la soif de pouvoir.
J’ai toujours voulu avoir du pouvoir, cela fait partie de ma nature, et, malgré mes changements d’opinion, je garde cette envie, qui me caractérise.


Physique :



Je suis d’apparence trompeuse, car on peut croire que je suis comme tous les vedalkens : une peau bleue, des cheveux de la même couleur, peut-être un peu plus foncé, et des yeux d’une iris encore de la même couleur.
Et c’est bien sur ce point que je me différencie des autres : les vedalkens ont beau être bleus, ont-ils forcément les cheveux et les iris bleues ? Absolument pas.
Mes yeux d’un bleu profond et mes cheveux légèrement plus clairs sont donc une façon simple de me reconnaître, si tout du moins on arrive à les voir.

Je porte régulièrement un corset surmonté d’une légère cape, faisant ressortir ma taille plutôt mince et ma carrure plutôt élancée. Car, ayant grandi dans le quartier Azorius, je n’ai pas développé ma masse musculaire outre mesure, n’en ayant pas besoin dans les froids quartiers de la zone de Prahv. Par-dessus ce corset, je porte cependant presque tout le temps un habit typiquement Azorius, lorsque je sors en général.
Mes mains sont généralement recouverts de gants, eux aussi dans des tons semblables à me peau, mais en bien plus sombre, sans pour autant être noir.

Silviel, voici la dernière version de ma fiche de perso.
Elle est différente de celle postée sur Mtg.
avatar
Aëlys
Scribe moyen
Scribe moyen

Messages : 31
Date d'inscription : 01/07/2008
Age : 24
Localisation : Avez-vous besoin de le savoir ?

Feuille de personnage
Grade:

Voir le profil de l'utilisateur http://minyador.forumpro.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aëlys. Moi sur un autre monde.

Message  Clara le Jeu 3 Juil - 20:34

En effet, ce n'est plus la même. Alors... Très bonne fiche, excellent style, très intéressant. Rien à redire.
avatar
Clara
Scribe du coeur
Scribe du coeur

Messages : 213
Date d'inscription : 18/01/2008
Age : 22
Localisation : En train de corriger fautes d'orthographe et fautes de style...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum