Rahinov, moi, dans le monde de ravnica

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rahinov, moi, dans le monde de ravnica

Message  Kenpachi le Jeu 3 Juil - 13:15

ceci est de moi. C'est un personnage que je trouve intéressant, dans le cadre de l'histoire de ravnica, ayant un grand rapport avec magic the gathering.

bien évidemment, cette histoire n'a pas de fin. Elle doit être continuée. La fin sera la mort du perso. mais en voici déjà le début

1-Histoire:

Orzhov....le nom que je reçu avant le déclin de mon père... Je naquis d'une mère aussi belle que la lune, et de mon père, le fondateur des orzhov, et il cru bon de m'appeler Orzhov. Je naquis au même moment de l'inauguration de la guilde. Mais un beau jour, comme les autres, le sang a coulé...des assassins Rakdos, commandé par les touts premiers pontifes ont tué mon père. Ma mère, qui avait entendu les cris, n'a rien pu faire, si ce n'est de m'emmener loin, car je devais survivre, pour restaurer la paix orzhov...Elle m'emmena dans un coin gelé, où je fus conservé, pendant toute ces années, je survécu, dans le seul et unique but de restaurer la vraie divinité orzhov...puis je tombai dans l'inconscient...

Sortit de mon repos glacial, qui dura d'ailleurs quelques millénaires, j'avais grandi. Jeune homme farouche, je courtisais les demoiselles, lorsque un jour, on a voulu m'assassiner, pour une raison inexistante, ou plutôt, inconnue de mon esprit. Mon affinité au mana Noir et Blanc s'est alors réveillée et tous mes souvenirs me sont remontés, depuis ma naissance. Je compris quelle était ma destiné, et je m'y mis aussitôt. Les jeunes filles connues jusque là se sont toutes demandées les raisons de mon changement, mais se sont faites tuer car des assassins cherchaient des informations sur moi... depuis tout ce temps, ils ne m'avaient pas oublié, ces pontifes, simple descendants des anciens, des premiers seigneurs religieux. Les décadents orzhovs ont pris le dessus, et orzhova est une église de débauches et de richesses, la divinité est passée à la trappe et maintes fois, des orzhovs corrompus s'en sont pris à moi car en tant qu'héritier légitime du siège, je représentais une menace.
Devenu paria, je trouvais refuge dans les quartiers des gruuls: ce sont loin d'être des barbares, car ils connaissent les valeurs profondes hormis la propreté. Ce ne sont pas des mauvais bougres et je puis compter de leur soutien pour rassembler une résistance de vrais fidèles orzhovs.
Je continue de former la résistance en secret, et bientôt, l'heure du déclin de la décadence orzhovienne arrivera, ce n'est maintenant plus qu'une question de temps. Mon changement de nom s'imposait, je pris Rahinov l'indépendant. Teysa est ma nouvelle proie...et elle mourra si elle m'empêche d'arriver à mes fins Récemment, en raison de mes talent en diplomatie, je fus gradé très haut, élevé au rang de chef pontife, dirigeant, à moi seul, la caste religieuse, sous le regard du conseil fantomatique. La conquête du pouvoir est lancée, mon plan est minutieusement préparé pour que rien n'échoue. Grâce aux dimirs, et à leur savoir sur les changeformes, ils me feront passer pour mort, un cadavre à mon effigie, sans que les détections magiques ne révèlent quoi que ce soit. et dans un deuxième temps, après m'être approprié ce pouvoir, je changerai mon visage, et reviendrai prendre le pouvoir, après de longue années d'entrainement, en tant qu'exilé

Grâce à une connaissance, Markus Darkmore, pistonné par le conseil des sorcier, j'ai pu enfin, et avec tant de labeur finaliser mon objectif. Via trop de marchandages avec une secrète guilde, Nous avons tout de même pu aboutir à une satisfaction. Discrètement, et sans éveiller les soupçons, les pontifes sont morts d'une dites intoxication alimentaire. Tous. Cela peut paraitre bizarre mais tous les tests n'ont rien révélé d'anormal. Tiens donc? Serait-ce une mort tout à fait normale? Quelle désolation ... Tout les pontifes....quoi tous? Non, bien évidemment, je fus bizarrement le seul écarté de l'intoxication. Peut être par ce que c’aurait pas fait crédible sur ma personne... toujours est-il que les parents de markus ont été épargné, et moi aussi. Je dirige donc arbitrairement toute cette belle caste orzhovienne. Un bras droit plus vieux que moi, vu qu'il s'agit du père de markus, me conseille que très peu de temps. Je la construis très solitaire sur le principe. Mais cela ne m'empêche pas d'écouter attentivement les conseils sages que me prodiguent bien souvent Markus.

Trop d'ambition de mène à rien, et j'ai perdu ma vie, le sens même de la vie, au cours d'un entretient avec les dimirs, sans savoir que c'était eux...je brûlais tellement d'acquérir le pouvoir des changeformes que je me suis laissé emporté par la soif de pouvoir et l'arrogance. Résultat des courses? Le peu de personnes qui semblait m'apprécier m'ont perdu. Ils ne savent pas que lorsque Rahinov se tient devant eux, ce n'est en réalité qu'une pâle copie de moi même, un sosie informe ... un changeforme ... ironie de l'histoire. En tant qu'âme maintenant, je n'existe pour qu'une chose.... me venger ....et reprendre le corps de ce changeforme....ce sera sa punition....ensuite, tuer mon assassin...qui n'est autre qu'un dimir,
évidemment, mais une femme...mon honneur bafoué, je tuerais jusqu'a Markus, que je considère à présent comme un frère si il essaie de m'empêcher de me venger. Ce genre de sentiment corrompt souvent un homme, mais moi, ce sentiment avait totalement pris contrôle de moi même... guidé par ce destin qui me hante chaque jour. Je tuerai tout ceux qui s'opposeront à moi... et si j'y laisse ma vie...c'est que je n'étais pas digne d'être l'hériter du fondateur des Orzhovs. J'en allait mourir presque, même en état d'âme au ghost quarter

Mais le statut d'âme est providentiel. J'ai pu m'informer des agissements de mon clone, sans pour autant y changer quoi que ce soit. J’apprends, juste tout les faits qui m’intéressent. Je n'ai pas besoin de savoir évidemment que le couple *** à fait *** hier soir. Ce genre d'informations, je les laisse aux anciens matelots qui n'ont pas pu entièrement se satisfaire de leur vie. Et j'avouerai aussi que je n'ai pas pu faire ce que j'aurais voulu de mon vivant. Je regrette amèrement tout les choix que j'ai faits, depuis que je suis Orzhov. J'aurais du me consacrer habitant simple, et avoir ma petite parcelle de terre, ou je planterai des légumes et fruits. J'aurais eu une femme, ni belle, ni laide, des enfants au nombre de trois....et un animal, le chien basique. J'aurais eu une vie paisible. Mais tout ne se passa pas comme cela. J'avais un destin principal en moi, qui me trainait à mes obligations morales...

Toujours est-il que les informations que j'ai apprises en pistant le changeforme sont du plus haut point...mais je ne peux rien faire, si ce n'est de contempler cette mise en œuvre. Markus, après maintes recherches sur un quartier abandonné du nom de loreval, s'est lié d'amitié avec un boros...je pensais que c'était Andreios, mais en fin de compte, impossible, car ce dernier est déjà son ami, et ce depuis assez longtemps, lors de l'histoire avec Landroval, ou ce gruul s'est suicidé, et son acolyte tué...de mes mains...mais passons.... Loreval, disais-je, était connu sous l'un des quartiers les plus risqués de Ravnica.... Ils sont partis en expédition, avec certains que je connaissais...comme Kinay, et Markus évidemment, mais un Rakdos qui m'avait semblé étrange. Familier, et pourtant si différent...mais je n'ai pas cherché à comprendre qui était cette personne, mais plutôt, à ce qu'allait faire mon clone en la voyant. Il a déjà été très agressif envers ceux que je considérais comme des amis, les aa rejeté, et à quand même été élu en tant que chef avec un selesnya pour diriger cette expédition. C'est à croire que les gens m'ont tellement fait confiance qu’ils ont voté pour moi malgré ces querelles incessantes qu'il apportait dans le groupe. Mais Markus, en le secouant, à découvert la tromperie, et s'apprête à trouver un créneau pour m'aider. Ne te presse pas Markus, j'ai le temps, et tu risquerais des choses en venant au ghost quarter peu après la mort d'un pontife Orzhov. Prend garde, oui, fais attention. Ces fourbes ne reculent devant rien...

D'ailleurs, je suis pour l'instant éminent chez les âmes du quartier fantôme, J'y ai vu mon père et ma mère, qui sont morts de chagrin en me voyant. Ils se sont vite repris, et ont dit qu'ils feraient le peu qu'il peuvent pour m'aider. Ils m'ont aussi dit que si j'avais survécu pendant toutes ces années, c'est un peu grâce à eux, et la puissance magique qu'ils déploient pour m'aider. J’y ai vu aussi Landroval, impassible et immobile. Il m'a vu, on s'est parlé, et n'a pas évidemment été très gentil envers moi. Je l'ai un peu mené à sa perte dans un sens, et donc greed, que j'ai vu aussi, m'a maudit pour ces dernières éternités... je n'ai pas trop compris pourquoi...

Ca y est, je suis libéré. Markus a habilement pu me sauver, en compagnie d'un Rakdos que je connais, mais sans plus, au nom d'Ekrasios. Ce fut très simple et rapide.

J’enchainai à peine mon corps retrouver une quête en compagnie d'un comte orzhov, Enlik, et d'un ami de longue date, Kinay.

Je ne vous ai jamais parlé de Kinay ?
Détail amusant ! Kinay est un ami que j’ai rencontré je ne sais plus tropcomment. Ce doit être grâce à sa grande présence dans des quêtes importantes, et cela fait que personne ne peut le rater. Je crois que c’est chez Markus que nos liens d’amitié se sont le plus renforcés. D’ailleurs, vous ne connaissez pas encore Markus, vu que je ne l'ai pas encore présenté explicitement, et que ceci vous aidera sûrement à comprendre la totalité de mon histoire. Markus est fils de deux pontifes Orzhovs, actuellement sous mes ordres. Markus est un prince des esprits, mais avant tout, mon meilleur ami. Sa vie est plus importante que la mienne à mes yeux, au vu du bon nmbre de fois où il m'a soutenu, mais passons, car j’étais en train de commencer mon paragraphe sur la conquête des monts de lyrie, cette dite quête proposé par un illustre comte, Enlik

La quête se déroula sans trop de soucis jusqu'à tomber sur un hic. Un simic avec des pouvoirs un peu spéciaux nous a stoppés. Mes sorts n'ont pas marché sur lui, malheureusement, et malgré notre lutte, celle de mes compagnons contre les monstres, la mienne contre un briffaud, sorte d'entité ressemblant à un léviathan, mais disposant d'une capacité à voler, nous n'avions aucune chance. Ce demi groupe composé de Enlik, Herti, un ami izzet de Enlik, Hellebron, une non guilde, Aëlys, une azorius, et moi, l'autre groupe ayant prit une voie différente, j'espère qu'ils s'en sortent, était au plus mauvais point
Moi emprisonné dans un endroit éloigné de mes amis, un savant fou tenta de me découper en morceau. J'ai pu sauver ma peau en tuant un des deux gardes qui me tenait et en manipulant l'autre, qui tua le savant. Je remis alors mes habits, et rencontra le reste du groupe, qui avait réussi à s'en sortir. Nous sommes arrivés dans une salle, où nous avons mis hors d'état de nuire les savants qui s'y trouvaient, et où nous avons pris en chasse le simic. Il s'était barricadé dans une arène, et bricolait je ne sais quoi. L'aide que nous a apporté Markus, suite à mon message, fut utile, mais futile. Il n'en changea pas le sort de la bataille vu que beaucoup d'adeptes des simics nous avaient encerclés, alors qu'on allait en finir avec le simic. Tout cela lui a permis de s'échapper, naturellement, et nous vîmes une horreur sortir du bassin qui se trouvait au centre de l'arène. Une espèce de Kraken bizarre, et monstrueux. Nous tentons toujours de nous enfuir, mais je vins désormais en aide à Enlik, avant que la chose ne fasse d’autres ravages ...


2-Aspect physique

Rahinov parait d'un homme d'une trentaine d'année a première vue. Il en a réellement plusieurs milliers, mais la plupart de ces années se sont déroulées dans un bloc de stase, d'où son non-vieillissement.
Des cheveux gris, voir blancs, coiffent le visage de Rahinov. Il dispose d'une cicatrice sur l'œil gauche, sans pour autant être borgne, infligé par un boros, lors d'un combat sans merci. Ses yeux sont aussi très ternes, d'un gris profond de mystère. Son regard n'est jamais agressif, et est souvent la première chose à regarder pour connaître les sentiments de Rahinov. Quoique si celui ci décide de ne montrer aucun sentiments, ce regard peut devenir alors d'une extrême froideur. Ses cheveux, pour y revenir, son long. Souvent emmêlés, ils tombent sur le visage de Rahinov, cachant une partie de celui-ci. Ils laissant tomber eux grandes mèches sur les clavicules, les reste des cheveux tombant sur le dos.
Rahinov possède une armure richement équipée. Le buste est ornée du symbole Orzhov, et les muscles côtiers sont superposés de lanières de cuir, rattachées au buste principal en métal. ce buste est néanmoins d'une forme spécifique, reposant sur les pectoraux et les abdominaux. Le reste correspond aux lanières de cuir cloutée rattachées de cette manière au buste.
Un ceinturon lui aussi en cuir lui entoure le bassin. C'est ici que sont attachés les deux fourreaux pour ses armes.
Pour ce qui est des cuisses, c'est assez spécial. Une latte de métal descent de son bassin jusqu'à son genou, le long du quadriceps, et une autre latte fait de même, mais a partir des fessiers jusqu'à l'intérieur de l'articulation (l'opposé du genou). Ces lattes de Métal sont rattachées entre elles avec des lanières de cuir aussi, comme pour le buste, pour recouvrir la totalité de la cuisse.
La genouillère représente un écusson modèle réduit, fixé grâce a du tissu élastique entourant l'articulation des genoux
Pour les mollets, c'est le même principe que la cuisse.
Au final, ses pieds sont chaussée de bottes de cuir assez adhérente au sol, et assez confortable, pour pouvoir lui permettre de marcher un certain temps sans avoir d'ampoule au pied
ceci étant l'habit de guerre de Rahinov. Le tout est bien sur surplombé d'une cape grise avec capuche portant le symbole Orzhov sur le dos

Sinon, la plupart du temps, pour exercer sa fonction de pontife, Rahinov porte un habit ample blanc, surmonté toujours de cette cape grise dont il ne se sépare que très peu souvent, pour ainsi dire, jamais.


3-Aspect psychologique

Rahinov ne laisse que très peu de temps transparaitre ses émotions mais comme dit plus haut, c'est son regard qu'il faut vérifier en premier pour deviner ses ressentis. Si on pouvait évaluer les principes de base de Rahinov, ce serait plus concernant sa propre personnes que les autres. En outre, c'est la philosophie du soi d'abord
Enfin, ça, c'est qu'il aime à dire,car au fond de lui, Rahinov est quelqu'un de reconnaissant, mais surtout de fidèle. Non pas qu'il aime sa guilde, d'ailleurs, il s'en fiche un peu, mais il ferait passer la vie de ses amis avant la sienne. Il sait l'histoire qui l'accable, et il pense qu'il a échoué dans sa vie. Il pense donc qu'elle ne vaut plus rien. Ce n'est que parce que ses amis pourrait ressentir de la tristesse s'il meurt qu'il ne se suicidera pas. Récemment, Rahinov, lors d'une quête dans une mine a pris conscience de son importance, et c'est là qu'il a compris également l'importance de sa vie. il décida donc d'accomplir son destin, celui de repasser, comme l'héritage de son père le disait, chef de la guilde d'orzhov

En combat, Rahinov est d'une incroyable cruauté qui fait peur à ses ennemis, qui, gisant au sol, ne prenne heureusement pas le temps de souffrir tant le coup fatidique de la lame de Rahinov leur transperce la vie.

Concernant tout ce qui est la manipulation des gens, Rahinov sait très bien gouverner les esprit pour pouvoir se sortir de situations assez délicates où le rentre-dedans serait fatal pour notre pontife
avatar
Kenpachi
Petit scribe
Petit scribe

Messages : 12
Date d'inscription : 03/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rahinov, moi, dans le monde de ravnica

Message  Aëlys le Jeu 3 Juil - 14:00

Pfiou...

Ca y est, j'ai enfin lu ta fiche.

J'aime bien, malgré un style un petit peu lourd.

Sinon, la fiche que j'ai posté ici n'est pas la même que celle de Mtg. C'est la version "révisée".
Voilà.
avatar
Aëlys
Scribe moyen
Scribe moyen

Messages : 31
Date d'inscription : 01/07/2008
Age : 24
Localisation : Avez-vous besoin de le savoir ?

Feuille de personnage
Grade:

Voir le profil de l'utilisateur http://minyador.forumpro.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rahinov, moi, dans le monde de ravnica

Message  Clara le Jeu 3 Juil - 18:54

Très bonne fiche, intéressante à lire, bon style. Je note toutefois une incohérence :

mon honneur bafoué, je tuerais jusqu'a Markus, que je considère à présent comme un frère si il essaie de m'empêcher de me venger.

il ferait passer la vie de ses amis avant la sienne.

Faudrait savoir ce que tu veux... scratch
Et enfin, une petite faute de style à corriger même si on en a compris le sens :

ne prenne heureusement pas le temps de souffrir tant le coup fatidique de la lame de Rahinov leur transperce la vie.

Il y a aussi une faute d'accord du verbe. Voilà. Sinon, texte agréable à lire et intéressant.
avatar
Clara
Scribe du coeur
Scribe du coeur

Messages : 213
Date d'inscription : 18/01/2008
Age : 22
Localisation : En train de corriger fautes d'orthographe et fautes de style...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rahinov, moi, dans le monde de ravnica

Message  Kenpachi le Jeu 3 Juil - 19:34

c'est un déclic qu'il a eu lors de l'histoire. C'est grosso modo expliqué qu'il a changé. Dans la quête des monts de lyrie, il comprend qu'il a de l'importance, que d'être aveuglé par la colère est futile. Dès lors, il fera donc passer la vie de ses amis avant la sienne. Bon, c'est un peu "far fetched" mais c'est quand même assez cohérent. Il lui faut des aentures à ce garçon pour éveiller son bon sens

pour la faute d'accord, c'est "ne prenneNT .... "
avatar
Kenpachi
Petit scribe
Petit scribe

Messages : 12
Date d'inscription : 03/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rahinov, moi, dans le monde de ravnica

Message  Clara le Jeu 3 Juil - 20:28

Bon, quand on sait qu'il a changé, c'est tout de suite plus cohérent.
Quand à la faute de style, tu pourrais écrire par exemple :
tant le coup fatidique de la lame de Rahinov leur transperce le corps
, le coup fatidique de Rahinov leur ôte la vie trop vite...
Simple suggestion bien sûr, mais
transperce la vie
c'est un peu bizarre.
avatar
Clara
Scribe du coeur
Scribe du coeur

Messages : 213
Date d'inscription : 18/01/2008
Age : 22
Localisation : En train de corriger fautes d'orthographe et fautes de style...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rahinov, moi, dans le monde de ravnica

Message  Kenpachi le Jeu 3 Juil - 20:50

ouais, je trouvais que ça sonnait bien, mais j'ai l'équivalent. T'enlève vie, tu mets âme. Ça sonne mieux

tant le coup fatidique de Rahinov leur transperce l'âme...

ça passe je trouve

sinon, pour répondre à clara, on dirait plus
le coup fatidique de la lame de Rahinov leur ôtant trop vite la vie
avatar
Kenpachi
Petit scribe
Petit scribe

Messages : 12
Date d'inscription : 03/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rahinov, moi, dans le monde de ravnica

Message  Clara le Sam 5 Juil - 13:55

sinon, pour répondre à clara, on dirait plus
le coup fatidique de la lame de Rahinov leur ôtant trop vite la vie

Tout dépend de ton style d'écriture...
avatar
Clara
Scribe du coeur
Scribe du coeur

Messages : 213
Date d'inscription : 18/01/2008
Age : 22
Localisation : En train de corriger fautes d'orthographe et fautes de style...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rahinov, moi, dans le monde de ravnica

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum